LA TAUPE - A LA JONELIERE

Publié le par Don Weshy

Une descente, comme un titre de champions où une victoire en coupe intertoto pour les rennais, ça se vit avant tout de l'intérieur. Tel Stephane Meunier avec les yeux dans les bleus, La Taupe a infiltré pour nous la Jonelière et le chaos nantais des dernières semaines, jusqu'à la relégation officielle en L2. Témoignage...



En ce milieu d’après midi du vendredi 29 mai 2009, il fait chaud sur les bords de l’erdre. Ce dernier entraînement de la saison sera plutôt détendu malgré le fait qu’il faille absolument parler technico-tactique et planter ces 14 buts à la Beaujoire afin de maintenir le FCN. Le Rendez vous est donc pris à la Jonelière pour 10heures. Que dis je ? plutôt 10h30 pour certains. Ambiance décontractée, plus d une demi-heure pour sortir le sac de sport de son véhicule. Impossible de dire si cela résume la saison des jaunes et verts. La taupe n’est sortie de son terrier qu’en fin de saison pour résumer une saison entière de désillusion.


Alors que certains joueurs nonchalants, (Capoue, Bagayoko pour ne pas les citer) arrivent en retard à l'entraînement, d autres sont déjà prêts et attendent les retardataires. Ces joueurs là, ne sont pourtant pas les indiscutables titulaires. Ce sont les Heurtebis, Alonzo et autres Dossevi. Suite aux incidents de la veille, les gendarmes ont été appelés en renfort pour protéger les joueurs et...leurs voitures.




Voici le résumé des épisodes précédents, qu'une taupe de ma famille m'a raconté afin que je m'imprègne de l'ambiance actuelle.
Q
uelques jours plus tôt, au lendemain d'une (nouvelle) défaite à la 92ème minute, les supporters nantais, mécontents de la saison des canaris, étaient venus manifester leur haine envers le FC Nantes (ou FC Kita). Certains s'en sont pris aux voitures des joueurs, et les gendarmes avaient été appelés en urgence.
Suite a son arrivée mouvementée et une altercation avec les supporters, Monsieur Faty s'était réfugié derrière une dizaine de gendarmes, et s'en était donné à coeur joie pour insulter les fans nantais, retrouvant ainsi toute sa fierté.

Malgré les conseils des forces de l'ordre lui demandant de se calmer, le kakou romain continuait ses provocations. Celui qui passe 90mn à s'échauffer à la Beaujoire veut désormais en découdre. Chapeau l'artiste. Depuis ce jour là, les relations (privilégiés ?) de M. Kita avec les forces de l'ordre (police ou gendarmerie), ont fait que la maréchaussée serait présente durant les entraînements du FC Nantes, pour protéger les biens des joueurs. Paradoxale, puisque c'est une enceinte privée. Est ce que l' on positionnerait une cinquantaine de gendarme devant chez vous parce que 10 jeunes veulent brûler votre voiture ? ..


Revenons à nos moutons.. ou plutôt aux joueurs présents. Capoue comme d'autres arrive en retard, passe devant ses « vigiles » improvisés, sans même un regard. On saluera au passage, les grands sourires et bonjours de Messieurs N’DAW et ALONZO par exemple.
Quelqu'un vient d’arriver, les forces de l’ordre s’approchent, qui est ce ? Va-t-il se faire virer ? . Non ! C’est Djamel Abdoun Comedy Club, qui vient de sortir de sa voiture, en jogging façon gitan. On dirait un fan de Tom Hanks dans « seul au monde ». On laisse donc passer, même si l'envie des hommes en bleu laisse à penser le contraire...



L’entraînement se déroule normalement. Énervement chronique d' Abdoun dit « Corbier », nonchalance de Capoue, la banane (sourire) de Ndy Assembé, bonne humeur des anciens, normal dirait t-on. Petit footing, autour du terrain, et jeux de ballons. On peut déjà deviner qui sera titulaire demain soir. On demande aux gendarmes de ne pas trop aller sur le bord du terrain pour ne pas déranger les joueurs pendant leur entraînement . Ils comprennent tout à fait, l'enjeu est tellement important .... Petite blague de M. Baup qui demandera aux forces de l'ordre s'ils ne veulent pas s'entraîner avec eux. Toujours un grand humour ces sudistes. La fin de l'entraînement arrive vite, après à peine une heure. Petits étirements.

C’est vraiment la franche rigolade à la Jonelière. Tout le monde se marre, même moi petite taupe, j'en rigole de colère. Certains ont fait une blague à Daroch’, pour sa dernière. Mareval (Rémy sans famille), a initié d’autres, et ont mis sa voiture au milieu du terrain avec farine et PQ, et bien sur un peu d’eau. Faut pas avoir fait BAC +10 pour comprendre qu’avec ce soleil, la farine va faire de la pâte et va coller à la carrosserie. Maréval et son brevet des collèges (seul élève de France à avoir fait le rattrapage de BEPC) ne savait pas cela .

C’est donc parti pour une séance de lavage sous les yeux de De Freitas (les bananasses , a cause du sourire), Guy-Ro, et un jeune du centre de formation avec quelques boutons d'acné sur le visage. Il s’appelle Kévin (Das Neves), j’ai cru entendre. Mais il ne jouera pas ce week-end, on lui a offert un abonnement en début de saison en tribune Jules Verne. Voiture à peine laver, c’est l’heure pour tout le monde d’aller se remplir le bide. Ils mangeront dans un petit restaurant des bords de l'Erdre. Pas tous. Non au FC Nantes, il y a des clans ... ha bon ? .... première nouvelle.

"Sisi jte jure Djamel, y'a une taupe à la jone c'est pour ça j'ai raté ma passe"



Je rentre sous terre, où j'ai loué un petit terrier 4 pièces pour la semaine. Je reviendrais donc demain voir tout cela, puisque ceci est loin d'être fini visiblement.

Le lendemain, c’est visionnage vidéo en vue de la préparation du match, le jour même. Le dernier en ligue 1 avant un long moment. Tout le monde reste dehors. Et le visionnage commencera lui aussi en retard. Que s’est il passé pendant ce temps ? Magic Abdoun ère dans les allées de la Jonelière et parle aux gendarmes : « Moi sérieux j aurai pas dû signer ici, ils sont bêtes les supporters, ils comprennent rien, ils n’avaient qu’à pas acheter d’abonnement ». Ce blaireau (pas de ma famille je vous rassure) n’a visiblement pas compris que si à Nantes il jouait en réserve, il aurait chauffé le banc des loisirs à Marseille. « Ouais t'as vu c’est moi la panenka à bordeaux » dit-il d'un air de dejà dit (trop de fois). Quant à N'Daw il raconte qu'il n'a jamais vu un club avec une ambiance aussi pourrie. On notera la "bonne relation" entre ces deux là. "Arrête Djamel dit pas n'importe quoi, tu comprends rien au foot". Mon premier sourire de la journée.


Djamel "labouze" (cousin du grand comédien) part et revient avec un carton rempli de vêtement du FC Nantes. Certains joueurs récupèrent des maillots, puisque les équipements vont être renouvelés. Au passage, un jeune du centre de formation s'approche du coffre de ce dernier, et repart sans rien. Un "non" de la tête. Sans doute voulait t-il un maillot. C'est Tony Heurtebis, qui viendra lui donner une paire de gants. Joli geste.


Je n’en peut plus, je bouillonne. Je décide alors de partir, au moment où la séance vidéo va commencer, pour mon terrier. Au passage, j’ai le temps de voir M. Praud donner des places pour Nantes-Auxerre aux gendarmes présents afin de les remercier pour leurs présence. Qu’est ce qu il est gentil monsieur Praud, mais ce soir les gendarmes seront aussi à la Jonelière pendant le match, donc elles iront à la poubelle. Vraiment un grand de la communication celui là …

 

 

"Mais Xav...écoute t'es qu'une trompette..."


OVER the TAUPE

 

Cet article signé la Taupe n'a pas pour but d'égratigner l'image de certains joueurs du FCN, ils s'en chargent très bien tout seul. Les faits relatés ici ont réellement eu lieu, et il nous a semblé interessant voir même nécessaire de vous les partager, afin que vous compreniez bien ce qu'est devenu le football professionnel moderne, à Nantes comme ailleurs.
 
L'équipe la-tete-sans-les-jambes

Publié dans FC Haine

Commenter cet article

LADY MARIANNE 17/07/2009 14:51

bonjour et bienvenue dans ma communauté " forum libre expression "
merci de ton choix - de ta confiance et de tes publications dans la communauté
bien amicalement Lady marianne