(BEST OF) JAVIER FLOREZ (ATLETICO JUNIOR) : EL "KILLER"

Publié le par Don Weshy

Conocíamos a Ivan Klasnic matando a los periodistas con un “you think?!! “, ahora hay Javier Florez que mata a un hincha con un uzi.

 

La escena pasa en Colombia, país dónde 4 profesiones conviven : Militar, guerrilleros, periodista y futbolista – la mezcla de los clases siendo posible.

 

Florez acaba de perder el título con su equipo – el Atlético Júnior – perdiendo contra el rival Once Caldas. Nuestro amigo está amargo. Pero esto no es todo : En efecto, atacado en la calle por un grupo de fan, el futbolista vuelve a ser Colombiano y saca una arma! El balance no se hace esperar : uno de los aficionados fallece, y para plantear el ambiente, Florez huye antes de regresar y rendirse al comisaría.

 

Ante esa (pequeña) pérdida de sangre fría, una breve retrospectiva se impone sobre los jugadores maltratados por sus propios fan :

 

1 ) FRANCK RIBERY

 

Franckenstein sale de la encomienda en coche con su familia, abre su ventana a un fan que empieza a cachondearle con un poco demasiado de insistencia. El ex marsellés sale de su coche, retira sus zapatos y se explica con su “agresor”. Separado por un agente de seguridad, desata “ Follo a tu puta madre, que no hables conmigo tío”

 

2) EMERSE FAE

 

En desplazamiento con el FCN, Fae no aprecia el comportamiento de sus aficionados. Explicándose con ellos, desliza un tierno “ hijo de p….”. Un poco más tarde en la temporada, enviará un sublime señal del pajarito a la tribuna de sus aficionados.

 

3 ) DJIBRIL CISSÉ

 

Él que habría podido actuar Arianne en Fort Boyard gracias a sus numerosos tatuajes tiene repartido y lo hace saber. En efecto, durante un desplazamiento del Marsella al Portugal para la copa UEFA, a su baja del autocar, un aficionado le trata de holgazán! Ni uno ni dos Cissé se enfada y replica “ vete gordo sucio”. La clase.

 

4) DJAMEL BELMADI

 

Las relaciones son más tendidas que nunca entre el argelino y el público marsellés. Disgustado por los silbidos de la curva norte, Beldadi lanzará su zapato en el público, que aterrizará en la cara de un niño presente con su padre. Después del partido, el jugador se disculpará ante el padre del chaval y les ofrecerá una camiseta. Ahora sólo falta el pantalón corto!


 



 

On connaissait Ivan Klasnic tuant les journalistes avec un "you think?!!", voici à présent Javier Florez qui tue un supporter avec un uzi.

 

La scène se passe en Colombie, pays où 4 métiers cohabitent : Militaire, guérilleros, journaliste et footballeur - le mélange des genres étant possible.

Florez vient de manquer le titre avec son équipe - l'Atletico Junior - en perdant face au rival Once Caldas, notre ami est amer. Mais il n'est pas au bout de ses surprises, en effet, pris à partie dans la rue par un groupe de fans, le footballeur redevient soudainement Colombien et sort une arme! Le bilan ne se fait pas attendre : un des supporters trouve la mort et histoire de poser l'ambiance Florez s'arrache aussitôt avant de se raviser et de se rendre au commissariat.

 


Devant cette (légère) perte de sang froid, un bref retour en arrière s'impose sur les joueurs vilipendés par leurs propres fans :

 

1 - Franck Ribery

 

Frankeinstein sort de la commanderie en voiture avec sa petite famille, ouvre sa fenêtre devant un fan qui le chambre avec un peu trop d'insistance, l'ex marseillais sort de sa voiture, enlève ses chaussures et s'en va s'expliquer avec son "agresseur". Écarté par un agent de sécurité, il lâche "J'te nique ta mère, parles pas avec moi cousin".

 

2 - Emerse Fae

 

En déplacement avec le FCN, Fae n'apprécie pas le comportement de ses supporters, allant s'expliquer avec eux il leur glisse un tendre "Fils de p...". Un peu plus tard dans la saison, il adressera un sublime doigt d'honneur au kop nantais.

 

3 - Djibril Cissé

 

Celui qui aurait pu jouer Arianne dans Fort Boyard grâce à ses nombreux tatouages a de la répartie et il le fait savoir. En effet, lors d'un déplacement de l'OM au Portugal pour la coupe UEFA, à sa descente du car un supporter le traite de fainéant! Ni une ni deux Cissé s'énerve et réplique "Espèce de gros va". La classe.

 
4 - Djamel Belmadi

Les relations sont plus tendus que jamais entre l'algérien et le public marseillais. Ulcéré par les sifflets du virage nord, Belmadi ira jeter sa chaussure dans le public et arrivera jusqu'au visage d'un enfant présent avec son père. Après le match, le joueur ira s'excuser auprès du père du minot et leur offrira un maillot.
Il ne lui manque plus que le short désormais!

Publié dans La blague du jour

Commenter cet article