KOH-LANTA : LE MONDE DES BLEUS 2010 épisode 3

Publié le par Don Weshy

On le sait désormais la France devra aller chercher sa qualification à Dublin. Thierry Henry va nous marquer un vieux but tout moisi et on dira après "ah quand même Henry, quel joueur!". Bref on va se qualifier. En exclusivité, la tête sans les jambes vous présente ce qui fera date dans l'histoire de l'Equipe de France : un Koh Lanta spécial "en route pour Johanesbourg".


Résumé des épisodes précédents :

KOH-LANTA : LE MONDE DES BLEUS 2010 épisode 1
KOH-LANTA : LE MONDE DES BLEUS 2010 épisode 2

17 footballeurs français perdus sur une ile, à la clé, une sélection pour la coupe du monde 2010 en Afrique du sud. Trezeguet et Giuly éliminés dans les premiers instants de l'aventure, puis Carasso, Gomis, Vieira, Mexes et Clichy sur l'épreuve précedent la réunification, ils ne sont plus que 10 à prétendre à la victoire finale. Si la bonne ambiance règne sur le camp, l'esprit de compétition est bien présent avec les premières alliances, avec en personnage central, le fin stratège Hatem Ben Arfa.


 
Le 3e jour commence pour les 10 aventuriers restants.  C'est un jour sans épreuves. Et tant mieux puisque les premiers soucis font leurs apparitions. Ben Arfa a terminé tous ses bouquins, Frey a la chiasse, Govou est déshydraté et pour finir Mavuba n'a plus de gel. Putain un pot tout neuf. Dégoûté. Une discussion capillaire commence alors entre le lillois, Cissé et Nasri. On se croirait chez Jean Louis David (à ne pas confondre avec Guy David). Djibril Cissé balance "Hey Sid toi t'es pas trop Franck Provost?...t'es plus Jack Daniels toi non?". Éclat de rire général sur le camp, sauf pour l'intéressé. Govou tombe par terre et se met à trembler dans les pieds de Thierry Henry"Ola il nous fait une crise la, on dirait Foe c'est pas bon". Toulalan part appeler le médecin qui ne tarde pas à arriver. Une injection de morphine mélangée à une solution d'alcool à 90° calme instantanément l'ailier lyonnais. "C'est le meilleur traitement possible pour Sidney" déclare le doc. Le joueur est tout de même évacué pour passer des examens complémentaires.
 
Ben Arfa est inquiet, la perspective de perdre un membre de l'alliance le préoccupe. "On devait aller tous les 4 en finale, si Sidney revient pas ça sera plus difficile. Et puis Clerc je le sens pas, il est chelou, il dort les yeux ouverts". Assis sur la plage face à la mer, l'ex petit prodige de Clairefontaine se confie. "C'est vrai je fais pas toujours ce qu'il faut, des fois je suis pas assez collectif, mais y a plus de chance d'aller au but en dribblant 4 joueur qu'en faisant une passe à Edouard Cissé non?". Après une séance tactique sur le sable, Ben Arfa évoque son aventure. "Moi ici je suis venu pour montrer qui je suis, même si ça sera dur je veux aller en Afrique du sud, mais putain wallah j'ai la dalle, je vais crever. Faut qu'on bouffe la". 
 

"Laisse moi retourner sur l'île j'te dis qu'ça va"

 
L'après midi, sous une pluie fine, Cissé s'en va à la pêche avec Christanval. L'ancien auxerrois est confiant. "Je suis un fan de Tony de koh lanta, j'ai télechargé son DVD, j'ai appris plein de truc". Le butin se révèle pourtant bien maigre : 3 godasses, un pneu et une montre en or. "C'est du toc". Pas de poissons pour le repas du soir donc, mais les aventuriers qui ont désormais du feu peuvent faire cuir du riz. Un repas salvateur pour 2 d'entre eux : Ben Arfa et Sebastien Frey, qui sont finalement mis à l'écart par le reste du groupe pour avoir pris une triple ration. Le portier de la viola découvre qu'il peut avoir des points communs avec un arabe. François Clerc lui n'a pas faim et saute le repas. La nuit tombe, Henry entame le débat du soir "Henry-Kanu-Bergkamp meilleur attaque du siècle en Premier League".
 
Le soleil se lève pour le 4e jour et ô malheur le feu s'est éteint. Toulalan se fait engueuler. C'est lui qui était chargé de surveiller le feu durant la nuit. "J'ai entendu un bruit au loin, je suis allé voir et c'était Gomis qui était perdu dans la jungle, je l'ai raccompagné au camp du staff à l'autre bout de l'île, quand je suis rentré y avait plus de braise". Les explications du Toul' sont mal perçue par le groupe qui le soupçonne de copinage avec Domenech. Qu'à cela ne tienne, le milieu encaisse les attaques et rallume le feu avec un deuxième CD de Michel Sardou : "Afrique adieu". Un hommage à David Trezeguet.
 
Au programme de ce 4e jour, une épreuve d'immunité, la bouteille l'annonçant arrive tranquillement sur la plage. "D'habitude c'est Sid' qui nous la rammenait" lache, un peu triste, François Clerc. Le message est clair et concis : "Après ça vous ne boufferez plus les feuilles de match". Les 9 hommes se rendent à l'épreuve, avec pour objectif de glaner une victoire synonyme d'immunité pour le conseil du soir.
  
Sur place, Domenech les attend. "Messieurs, je sais que vous voulez des nouvelles de Sidney, malheureusement..il est mort. Non je déconne. Il va mieux et d'ailleurs il va participer à l'épreuve". Govou arrive, un sourire au milieu du fascies et le regard dans le vague. Henry chuchotte à Christanval "ah ça va, il est bien la, on retrouve le vrai Sid". L'épreuve peut commencer, et c'est un classique de Koh Lanta : les vers. Mais pas  uniquement, cette fois ils seront accompagnés de couilles de loups. Un festin. "Euuuh monsieur Domenech" demande Hatem "c'est pas du porc hein? ok, sur la vie de moi, je vais la gagner  st'épreuve". 
 
Ils ne sont que 2 à attaquer leur plat. Un duel entre les 2 affamés du camp, Frey contre Ben Arfa. Mais le marseillais commet une erreur, au lieu de se concentrer sur son assiette, il vient prendre les vers de ses voisins Cissé et Henry. Frey en profite et remporte l'épreuve, félicité par Nasri. Ben Arfa conteste, arguant que le jeu est truqué. "J'ai mangé plus de vers mon frère!! Vas y au moins laisse moi manger les restes..je peux? ah sérieux tigen, vas y merci". Au final tout le monde est satisfait, Frey porte le totem, Toulalan et Clerc portent Govou. Mais vient l'heure du conseil, un aventurier va devoir quitter l'île.
 
Un à un les aventuriers se rendent à l'urne :
 
nasri                -->   clerc 
ben arfa           -->   mavuba 
frey                 -->   ben arfa
henry              -->   ben arfa 
christanval      -->   clerc
cissé              -->   govou 
govou            -->   mavuba 
mavuba         -->   ben arfa
clerc             -->   mavuba 
toulalan        -->   mavuba 
 
"Rio, avec 4 voix contre toi, tu dois quitter l'aventure. T'as pas de peau mais tu le savais déjà, s'appeler Rio et vivre à Lille, c'est la poisse. C'était ta seule chance d'aller en Afrique du sud, tu peux déja réserver tes vacances. Bon retour en métropole."
Les 9 restants peuvent aller se coucher, avec l'assurance de passer encore au minimum 48h sur l'ile. Néanmoins, avec le retour de Govou et le départ de Rio Mavuba, ils savent désormais que tout peut aller très vite.
  "je tiens à remercier avant tout Samir pour m'avoir prêté son gel"

Jour 5, la routine s'installe déjà. Ben Arfa et Toulalan font un tennis ballon par dessus le filet de pêche. Henry les sermonne toutes les 10 minutes. "Oh les jeunes laaa, allez un peu plus loin, c'est pas vrai ça, aucun respect". Toulalan réplique "c'est pas parce que t'as jamais su jongler qu'on peut pas le faire". Cissé vient interrompre le débat en s'emparant du filet, nouvelle tentative pour un nouvel échec. "Y a pas de poissons ici j'te jure, tiens y avait une bouteille par contre, y a une épreuve aujourd'hui? y a pas d'épreuve aujourd'hui". Le message à l'intérieur n'est pas de la fédération mais d'un certain A.W. destiné à Nasri.
 
"Samir, je viens de me rendre compte que tu faisais encore partie de mon effectif, alors dépêche toi de quitter cette île, ou je te met en réserve 3 mois de plus."
 
Le jeune gunners sourit, gêné : "non mais c'est parce que j'étais blessé, normalement je suis titulaire hein". Henry croit voir alors en lui le futur Robert Pires, il le prend par l'épaule et lui explique que s'il était encore à Arsenal, il ferait en sorte de le faire jouer. "J'ai bien réussi à faire jouer Gilles Grimandi alors tu sais". La nuit tombe, de même qu'un violent orage. Les aventuriers partent s'abriter sous une petite grotte creusée la veille par Jeremy Toulalan. Ils décident d'y passer la nuit. Demain, une nouvelle épreuve d'immunité les attend.

Publié dans Fist FICTION

Commenter cet article